Aimer, une aventure pour toute la vie ?

Aimer… voilà un acte qui tient au cœur de tout homme et de toute femme. Aimer en vérité, aimer en toute sincérité… mais n’est-ce pas une réalité qui parait à la fois simple et complexe au cœur de l’être humain. L’amour est traversé par tellement de ressentis différents : est-il définitif ? est-il passager ? Qu’est-ce qu’aimer ? Est-ce le sentiment d’un instant ? d’une heure passagère ? Est-ce une aventure au long cours qui peut durer toute une vie ? Est-il possible d’aimer une même personne tout au long de sa vie et de lui rester fidèle ? Est-il raisonnable de s’engager pour toute la vie dans le mariage avec une seule et même personne ? Devant la réalité de l’amour, l’être humain se sent souvent bien fragile.

Être le premier

Être le plus grand, être le premier, être le meilleur, avoir raison… La course au meilleur, la course au plus fort est une des caractéristiques de notre société. Il faut que je sois devant. Il faut que je sois le plus fort. Il faut que je sois le meilleur.

Paradoxalement, nous nous interrogeons sur la violence qui habite notre monde : les guerres, le terrorisme mais aussi cette violence qui se passent dans nos vies, nos familles, nos rues, nos quartiers… « D’où viennent les guerres, d’où viennent les conflits entre vous ? »(Jacques 4,1)

Le Christ nous a aimé jusqu’au bout.

Par cette célébration du Jeudi Saint, nous ouvrons le beau Triduum Pascal. Ces trois jours pour nous conduire au cœur même de la foi chrétienne : célébrer le Christ mort et ressuscité. Ces célébrations trouveront leur point culminant au cœur même de la Veillée Pascale avec l’annonce de la Résurrection. Ils nous font découvrir comment le Christ nous a aimé jusqu’au bout.

En ce premier jour, nous prenons le temps de nous assoir avec le Christ. Il nous invite à son dernier repas. Au cours de celui-ci, nous allons recevoir un enseignement de la part du Christ qui vaut un ordre de mission ! Cet enseignement nous dit aussi quel est notre devenir de disciples.

4 dimanche ordinaire – Année A

« Heureux… » Le bonheur, c’est bien ce que l’on vous souhaite alors que vous vous préparez à vous engager sur le chemin du mariage. Mais qu’est-ce que le bonheur ? Si nous nous amusions à faire une petite enquête, il y a fort à parier que l’on nous réponde que le bonheur se fonde sur les biens possédés, sur le succès… que le bonheur est d’être comblé !

Homélie pour le 12e dimanche ordinaire C

« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » (Luc 9,20) En posant cette question à ses disciples, Jésus les invite à faire une véritable profession de foi. Cette question est aussi posée à chacun de nous, aujourd’hui. Et comme pour les Apôtres, notre profession de foi se réalise en trois temps.