« Voici la servante du Seigneur… » (Luc 1,38)

A quelques heures de célébrer la Nativité de Jésus, nous venons d’entendre le récit de l’Annonciation. Nous venons d’entendre le récit de cette rencontre entre l’ange Gabriel et la Vierge Marie. Nous pouvons être étonné que l’évangéliste nous livre le récit d’un évènement si intime. Et pourtant cet évènement est un tel enseignement pour notre propre vie que nous devons l’accueillir comme une grâce, un don de Dieu.

Pentecôte – Année A

Qui es-tu Esprit-Saint ? Le Père et le Fils, je vois à peu près qui ils sont… mais Toi, qui es-tu ? Tu es la troisième personne de la Sainte Trinité, le souffle de Dieu, celui par qui tout est créé, celui qui donne vie. Si je peux connaître le Père et le Fils, c’est grâce à Toi… mais tu es et reste souvent le grand inconnu alors que sans Toi nous ne serions pas là !Une colombe, le feu, le souffle sont souvent les images que nous employons pour essayer de te décrire… mais tu dépasses celles-ci. Elles nous disent beaucoup de Toi, mais elles ne disent pas tout ! Tu es aussi pour nous avocat, éducateur, consolateur, libérateur… Comme pour le Père et le Fils, pour te connaître, je peux te prier, je peux t’implorer. C’est aussi en regardant ma vie, en regardant le monde qui m’entoure que je peux mieux te connaître.

Homélie pour le 12e dimanche ordinaire C

« Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? » (Luc 9,20) En posant cette question à ses disciples, Jésus les invite à faire une véritable profession de foi. Cette question est aussi posée à chacun de nous, aujourd’hui. Et comme pour les Apôtres, notre profession de foi se réalise en trois temps.

Fête du Saint Sacrement

« J’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis. » (1 Corinthiens 11,23) Ces mots de saint Paul viennent nous rappeler que l’Eucharistie que nous célébrons est un don qui nous est fait et que nous recevons du Seigneur lui-même. Il nous est transmis par les Apôtres, par l’Eglise. Il ne nous est pas transmis pour nos mérites, mais il est un don d’amour du Seigneur. Ce don est la vie même de Jésus. En prenant le pain, Jésus dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » et en prenant la coupe : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »

Homélie pour le 5 dimanche de Pâques C

« Je vous donne un commandement nouveau : c’est de vous aimer les uns les autres. » (Jean 13,34). L’amour peut-il se vivre sur commande ? L’amour peut-il être l’objet d’une obligation ? N’est-il pas, plutôt, l’objet d’un élan du cœur ? Pouvons-nous aimer par contrainte ? A entendre les paroles de Jésus, ces questions peuvent surgir de notre esprit. Ecoutons bien ce que nous dit Jésus.