« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. »(Luc 4,21)

« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. »(Luc 4,21)

Ah ! Si tous les curés pouvaient faire des homélies aussi courtes ! Ce serait le bonheur ! Mais nous n’avons pas la pertinence oratoire de Jésus. Ce dernier, en quelques mots, fait comprendre à ses contemporains l’importance du texte d’Isaïe qu’il vient de proclamer et comment cette parole se réalise.

Une question de vocation

Une question de vocation… Les textes de ce dimanche nous parlent tous de vocation. La première lecture nous parle de l’appel particulier de Samuel. L’évangile nous parle des premiers disciples de Jésus que sont André et Pierre. Chacun des textes fait référence à notre vocation commune : celle d’enfant de Dieu reçue par la grâce du baptême.

Pâques 4 – Année A

Entrer, sortir, sortir, entrer… il y a du mouvement dans cet évangile ! Mais la vie chrétienne, c’est cela : être en mouvement !

Le premier mouvement est celui d’entrer dans la bergerie. Nous y sommes entrés par notre baptême. Aujourd’hui, par votre profession de foi, vous marquez votre accord pour faire partie du troupeau de brebis appartenant au Christ Jésus. Cet accord vous le marquez après avoir commencé à vous approprier ce que vos parents, vos parrains et marraines vous ont offert au jour de votre baptême : la foi. Par l’accompagnement qu’ils vous ont offert ensuite : grâce à l’éducation chrétienne qu’ils vous ont donnés en famille, grâce à la catéchèse, vous avez appris à reconnaître la voix de ce bon berger qu’est Jésus Christ. Aujourd’hui, vous entendez Jésus lui-même vous demander : « Veux-tu me suivre ? Acceptes-tu de te laisser conduire par moi ? » En disant : « Je crois », vous acceptez que Jésus soit celui qui va conduire votre vie.

Carême 2 – Année A

« Tu nous as dit, Seigneur, d’écouter ton Fils bien-aimé ; fais-nous trouver dans ta parole les vivres dont notre foi a besoin, et nous aurons le regard assez pur pour discerner ta gloire. » Ces mots sont ceux de la prière d’ouverture de la messe de ce deuxième dimanche de carême. Ils peuvent être une dynamique pour notre temps de carême ! Ils sont ceux d’une prière c’est-à-dire que nous espérons, nous demandons au Seigneur qu’ils aient une fécondité pour notre vie.

Homélie pour le 4 dimanche de Pâques C

En ce 4ème dimanche de Pâques, alors que nous entendons un extrait de l’évangile du Bon Pasteur, l’Église nous invite à prier pour les vocations sacerdotales et à la vie consacrée. En effet, nous attendons que celles et ceux qui sont appelés à ces vocations spécifiques soient pour nous l’image du Christ Bon Pasteur et plus particulièrement les prêtres. Prier pour ces vocations est important mais il est aussi fondamental de nous interroger sur la manière dont nous aidons ces vocations à éclore au cœur de nos familles et de nos communautés.

Homélie pour le 2ème dimanche de Carême C

Le carême n’est pas qu’un temps de pénitence. C’est aussi un temps privilégié pour chercher à grandir dans l’intimité avec Dieu.
En emmenant Pierre, Jacques et Jean à l’écart sur la Montagne pour prier, Jésus nous livre un enseignement précieux sur le moyen de grandir dans cette intimité.