J’ai fait de toi un prophète…

« J’ai fait de toi un prophète… » (Jérémie 1,5) Voilà l’appel, la vocation que reçoit Jérémie. Cependant, ce n’est pas une vocation simple. Elle n’est pas acceptée facilement, reconnue par celles et ceux qui connaissent celui qui reçoit cet appel. C’est ce que Jésus nous dit : « Aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. »(Luc 4,24)
« J’ai fait de toi un prophète… »Cette vocation ne nous est pas totalement étrangère. Au jour de notre baptême, lors de l’onction de Saint Chrême, ces mots ont été prononcés sur nous : « … tu es membre du Corps du Christ et tu participes à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi. »(Rituel du baptême des petits enfants) Dieu nous appelle à participer à la mission prophétique de Jésus.

« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. »(Luc 4,21)

« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture que vous venez d’entendre. »(Luc 4,21)

Ah ! Si tous les curés pouvaient faire des homélies aussi courtes ! Ce serait le bonheur ! Mais nous n’avons pas la pertinence oratoire de Jésus. Ce dernier, en quelques mots, fait comprendre à ses contemporains l’importance du texte d’Isaïe qu’il vient de proclamer et comment cette parole se réalise.

Sainte Trinité – Année A

Après la fête de la Pentecôte, qui a clos le temps pascal, nous sommes entrés dans le temps ordinaire. Nous pourrions définir ce temps comme celui de l’Eglise. En effet, avant cela nous avons concentré, depuis le début de l’année liturgique, notre contemplation sur les mystères de la vie de Jésus : de sa naissance à sa mort et à sa résurrection suivie de son ascension et du don de l’Esprit Saint.Aujourd’hui, nous sommes donc dans le temps ordinaire, manifesté par la couleur verte de l’espérance. Temps ordinaire mais pas banal ! Nous pouvons le comprendre comme le temps de l’Eglise, temps où nous allons mettre en œuvre, mettre en application les mystères de la vie de Jésus dans notre propre vie. En bonne pédagogue, l’Église nous indique de suite le but : la Sainte Trinité ! Les mystères de la vie du Christ seront pleinement déployés quand nous vivrons pleinement de la vie de la Sainte Trinité, c’est-à-dire quand nous serons unis au Père, par le Fils, dans l’Esprit-Saint.