Toi que nous pouvons déjà appeler notre Père

Une fois n’est pas coutume, je voudrais m’arrêter, aujourd’hui, sur l’oraison de ce dimanche. Nous avons formulé une prière audacieuse : « Dieu éternel et tout-puissant, toi que nous pouvons déjà appeler notre Père, fais grandir en nos cœurs l’esprit filial, afin que nous soyons capables d’entrer un jour dans l’héritage qui nous est promis… » (Collecte du 19èmedimanche ordinaire)

Déclaration d’amour

Aujourd’hui, nous sommes dans la joie. C’est un jour de fête : vos familles, qui sont là et qui vous entourent, en témoignent. C’est un jour de fête mais pourquoi donc ? Qu’allez-vous faire ? Vous allez faire votre profession de foi. Devant tous, vous allez dire votre foi. Vous allez dire la foi de l’Église, cette foi qui unit l’ensemble des baptisés entre eux. Mais connaissez-vous le sens profond de cet acte que vous allez poser ? Aujourd’hui, vous allez faire une déclaration d’amour !

Homélie pour la Toussaint

En ce jour, nous sommes rassemblés pour fêter ensemble l’immense cortège de tous les saints connus ou inconnus. Cette fête de la Toussaint nous rappelle également que chacun de nous a reçu, par son baptême, cet appel à la sainteté. La sainteté n’est pas l’apanage de quelques privilégiés qui auraient accomplis des choses extraordinaires. Non, la sainteté est la vocation commune de tous les baptisés ! C’est une nécessité pour nous de répondre à cet appel de Dieu. Oui, mais comment ?

Homélie pour le 4ème dimanche de Carême – C

En ce quatrième dimanche de Carême, la Parole de Dieu nous donne de méditer sur la miséricorde divine à travers la parabole dite du « Fils prodigue ». Dans celle-ci, Jésus nous livre quelque chose de fondamental sur l’amour du Père, sur la miséricorde de Dieu. Toute la pointe de la parabole est dans la personne du père qui n’est rien d’autre que la figure de Dieu. Regardons avec confiance ce Père tendre et miséricordieux. Entrons dans la joie de son amour.