Une femme parfaite, qui la trouvera ?

A partir du livre des Proverbes, chapitre 31, verset 10 à 31, essayer de tracer le portrait, non pas de la femme parfaite mais de l’Equipe de Conduite Pastorale parfaite ! Envoi en mission de l’ECP de Mers-les-Bains et de Fressenville. Première Journée Mondiale des Pauvres.

Spiritualité matrimoniale et familiale

Voici le texte d’une conférence sur le chapitre 9 de l’exhortation apostolique « La Joie de l’Amour » du pape François. Cette conférence s’inscrit dans le cadre d’une série de conférence donnée dans le diocèse d’Amiens.

Carême 4 – Année A

Ce quatrième dimanche de carême est appelé laetare ou dimanche de la joie. La liturgie nous invite à goûter déjà la joie de Pâques, la joie de la résurrection. La joie à laquelle nous sommes invités ne vient pas du monde ni de nous. Elle vient de la rencontre avec le Seigneur Jésus Christ. « La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. Ceux qui se laissent sauver par lui sont libérés du péché, de la tristesse, du vide intérieur, de l’isolement. Avec Jésus Christ la joie naît et renaît toujours. » (Pape François, Evangelii Gaudium, n°1)

Carême 2 – Année A

« Tu nous as dit, Seigneur, d’écouter ton Fils bien-aimé ; fais-nous trouver dans ta parole les vivres dont notre foi a besoin, et nous aurons le regard assez pur pour discerner ta gloire. » Ces mots sont ceux de la prière d’ouverture de la messe de ce deuxième dimanche de carême. Ils peuvent être une dynamique pour notre temps de carême ! Ils sont ceux d’une prière c’est-à-dire que nous espérons, nous demandons au Seigneur qu’ils aient une fécondité pour notre vie.

Mercredi des Cendres

Voici que nous entrons, ce jour, dans le temps du Carême. Qu’allons-nous faire pendant ces quarante jours qui nous séparent des célébrations de Pâques ? Oui, il est important de nous poser la question : qu’allons-nous faire pour que ces quarante jours ne soient pas uniquement marqués par ces quelques cendres que nous allons tous recevoir sur notre front et par le fait que Mr l’abbé ait des vêtements liturgiques violets jusqu’au Jeudi Saint ? Qu’allons-nous faire pour ne pas être rattrapé, dès la sortie de la messe, par notre petit confort personnel ? par les sirènes de notre société laïque où la présence de Dieu n’a plus la première place ? Qu’allons-nous faire ?

Sainte Marie Mère de Dieu

A la suite des bergers, qui ont entendu les anges annoncer la naissance de Jésus en glorifiant Dieu et souhaitant paix sur terre aux hommes et femmes de bonne volonté (cf. Luc 2,14), nous sommes invités, à notre tour, à glorifier et louer Dieu pour tout ce que nous entendons et nous voyons de ce qui nous est annoncé de la Bonne Nouvelle… pour cela, puissions-nous adopter l’attitude de la Vierge Marie qui « retenait tous ces évènements et les méditait dans son cœur. » (Luc 2,19)