« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes »

« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes. »(Tite 2,11)

Comment pouvons-nous connaitre ou reconnaitre cette grâce de Dieu ? En Jésus-Christ ! Jésus nous manifeste cette grâce de Dieu. En apprenant à connaitre Jésus dans l’évangile, en le contemplant, en priant avec lui nous découvrons la grâce de Dieu qui est amour et miséricorde. Nous apprenons aussi à vivre de cette grâce, à la laisser se déployer en nous. Jésus est le Fils bien-aimé en qui le Père trouve sa joie (Cf. Luc 3,22). Unissons-nous à lui pour que Dieu trouve sa joie en nous et que nous trouvions notre joie en lui.

« Il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures »

« Il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures. » (Luc 24,45) Je ne sais pas pour vous, mais moi, là, je suis frustré ! Jésus fait une catéchèse à ses disciples. Celle-ci leur permet de comprendre avec intelligence les Écritures, c’est-à-dire la Parole de Dieu mais l’auteur de l’évangile ne nous livre pas cette catéchèse ! Moi aussi, j’aimerai comprendre avec intelligence les Écritures. Comprendre avec intelligence, ce n’est pas comprendre uniquement de façon intellectuelle. Comprendre avec intelligence, c’est comprendre aussi avec son cœur, de tout son être.

« La grâce de Dieu s’est manifestée… » (Tite 2,11)

En cette nuit de Noël, nuit de gloire, nuit de joie, nous célébrons la naissance de Jésus. Nous célébrons la naissance du Christ. Dieu nous fait ce cadeau : il se fait l’un de nous. A tout jamais, Dieu s’attache à notre humanité. Il est Dieu-avec-nous. Pour le trouver, plus besoin de le chercher dans un ciel lointain, dans un au-delà inaccessible. Pour le trouver, comme les bergers, allons à la crèche.

« Voici la servante du Seigneur… » (Luc 1,38)

A quelques heures de célébrer la Nativité de Jésus, nous venons d’entendre le récit de l’Annonciation. Nous venons d’entendre le récit de cette rencontre entre l’ange Gabriel et la Vierge Marie. Nous pouvons être étonné que l’évangéliste nous livre le récit d’un évènement si intime. Et pourtant cet évènement est un tel enseignement pour notre propre vie que nous devons l’accueillir comme une grâce, un don de Dieu.

8 Dimanche ordinaire – Année A

La Parole de Dieu de ce jour nous invite à renouveler notre confiance en la Providence. N’est-ce pas utopique ? En regardant l’actualité, nous y voyons toute la misère du monde provoquée par les catastrophes naturelles, les guerres, la maladie ou les différentes injustices sociales ou politiques. Jésus est-il bien réaliste en nous invitant à croire en la Providence du Père ?