Ils s’en allèrent proclamer l’Évangile…

Voici venu le temps du départ, de la séparation… Avec la fête de l’Ascension, Jésus quitte physiquement ses Apôtres pour entrer dans la gloire de son Père. Ce temps de séparation pourrait être un moment de tristesse, de solitude mais l’évangile nous fait pressentir la joie ! Les Apôtres, après que Jésus « fut enlevé au ciel »(Marc 16,19), « s’en allèrent proclamer l’Évangile. »(Marc 16,20) Comment proclamer l’Évangile, si nous ne sommes pas habités par la joie de celui-ci ? Comment les Apôtres peuvent-ils être dans la joie au moment de l’à-Dieu d’avec Jésus ?

Pentecôte – Année A

Qui es-tu Esprit-Saint ? Le Père et le Fils, je vois à peu près qui ils sont… mais Toi, qui es-tu ? Tu es la troisième personne de la Sainte Trinité, le souffle de Dieu, celui par qui tout est créé, celui qui donne vie. Si je peux connaître le Père et le Fils, c’est grâce à Toi… mais tu es et reste souvent le grand inconnu alors que sans Toi nous ne serions pas là !Une colombe, le feu, le souffle sont souvent les images que nous employons pour essayer de te décrire… mais tu dépasses celles-ci. Elles nous disent beaucoup de Toi, mais elles ne disent pas tout ! Tu es aussi pour nous avocat, éducateur, consolateur, libérateur… Comme pour le Père et le Fils, pour te connaître, je peux te prier, je peux t’implorer. C’est aussi en regardant ma vie, en regardant le monde qui m’entoure que je peux mieux te connaître.

Ascension – Année A

Aujourd’hui, quarante jours après la fête de Pâques, nous célébrons le jour où le Christ ressuscité monte au Ciel. Il rejoint le Père. Il est désormais assis à la droite du Père. Cet événement inaugure un chemin nouveau pour les Apôtres. C’est maintenant le temps du témoignage : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples… » (Matthieu 28,19)

L’Ascension de Notre Seigneur Jésus Christ ne marque donc pas la fin de l’histoire. Elle en inaugure un nouveau chapitre ! Tout repose maintenant sur la foi des Apôtres : il leur faut témoigner de ce qu’ils ont vécu avec Jésus, il leur faut annoncer ce que Jésus leur a enseigné. Et il en est de même pour nous : il nous faut témoigner de notre rencontre avec le Christ et comment nous apprenons à conformer notre vie à son enseignement. Cela ne se fait pas uniquement à partir d’une connaissance intellectuelle. C’est à partir de notre rencontre avec le Christ qu’il nous faut le faire. La parole donnée aux Apôtres est vrai pour nous : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28,20)

Homélie pour la Pentecôte C

90 jours ! Trois mois ! Un quart de l’année pour préparer et vivre la fête de Pâques. Un trimestre complet pour accueillir, enraciner en nos vies l’évènement qui transforme le monde et qui est au cœur de notre foi : la mort et la résurrection de Jésus Christ. Et cela, nous ne pourrions pas le comprendre, ni le vivre sans la fête de ce jour : la Pentecôte, jour où l’Esprit Saint est donné aux Apôtres et à toute l’Eglise. Aujourd’hui, comme pour les Apôtres réunis au Cénacle, nous accueillons le don de l’Esprit Saint. Ce don, cette effusion de l’Esprit Saint n’a pas d’autre conséquence qu’un envoi en mission et un envahissement de l’amour de Dieu dans nos vies. Alors, prenons le temps d’accueillir ce don de Dieu !