« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes »

« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes. »(Tite 2,11)

Comment pouvons-nous connaitre ou reconnaitre cette grâce de Dieu ? En Jésus-Christ ! Jésus nous manifeste cette grâce de Dieu. En apprenant à connaitre Jésus dans l’évangile, en le contemplant, en priant avec lui nous découvrons la grâce de Dieu qui est amour et miséricorde. Nous apprenons aussi à vivre de cette grâce, à la laisser se déployer en nous. Jésus est le Fils bien-aimé en qui le Père trouve sa joie (Cf. Luc 3,22). Unissons-nous à lui pour que Dieu trouve sa joie en nous et que nous trouvions notre joie en lui.

Ascension – Année A

Aujourd’hui, quarante jours après la fête de Pâques, nous célébrons le jour où le Christ ressuscité monte au Ciel. Il rejoint le Père. Il est désormais assis à la droite du Père. Cet événement inaugure un chemin nouveau pour les Apôtres. C’est maintenant le temps du témoignage : « Allez ! De toutes les nations faites des disciples… » (Matthieu 28,19)

L’Ascension de Notre Seigneur Jésus Christ ne marque donc pas la fin de l’histoire. Elle en inaugure un nouveau chapitre ! Tout repose maintenant sur la foi des Apôtres : il leur faut témoigner de ce qu’ils ont vécu avec Jésus, il leur faut annoncer ce que Jésus leur a enseigné. Et il en est de même pour nous : il nous faut témoigner de notre rencontre avec le Christ et comment nous apprenons à conformer notre vie à son enseignement. Cela ne se fait pas uniquement à partir d’une connaissance intellectuelle. C’est à partir de notre rencontre avec le Christ qu’il nous faut le faire. La parole donnée aux Apôtres est vrai pour nous : « Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28,20)

Homélie pour le 20 dimanche ordinaire C

« Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée… » (He 12,1) Ces mots ont dû être un leitmotiv de nombreux sportifs participants aux Jeux Olympiques. Combien d’heures d’entrainement pour atteindre le top niveau ? Combien de sacrifices pour espérer monter sur la première marche du podium ? Quelle endurance, quelle « aptitude à résister aux fatigues physiques ou aux épreuves morales » (Définition de l’endurance – Larousse.fr) pour gagner une médaille ?

Ces mots sont aussi ceux qu’adresse l’auteur de la lettre aux Hébreux à une communauté chrétienne persécutée : « Courons avec endurance l’épreuve qui nous est proposée… » (He 12,1) Il nous présente la vie de foi comme une compétition sportive…