Le Christ nous a aimé jusque sur la croix

« Il nous aima jusqu’au bout… ».

Ces mots de l’évangile d’hier résonnent encore à nos oreilles. Il nous aima jusqu’au bout et nous le contemplons mort, crucifié sur le bois de la croix. Il est là : nu, dépouillé de tout, livré à la risée des hommes, abandonné de tous. Il est là : humilié, déshonoré. Et il nous aime !

C’est pour nous, pour notre péché, qu’il est mort. C’est par notre péché qu’il a été condamné, crucifié. Il nous aime ! Il ne veut pas nous abandonner à la mort du péché. Il nous aime et pour cela, il a été jusqu’au bout de l’amour.

Le Christ nous a aimé jusqu’au bout.

Par cette célébration du Jeudi Saint, nous ouvrons le beau Triduum Pascal. Ces trois jours pour nous conduire au cœur même de la foi chrétienne : célébrer le Christ mort et ressuscité. Ces célébrations trouveront leur point culminant au cœur même de la Veillée Pascale avec l’annonce de la Résurrection. Ils nous font découvrir comment le Christ nous a aimé jusqu’au bout.

En ce premier jour, nous prenons le temps de nous assoir avec le Christ. Il nous invite à son dernier repas. Au cours de celui-ci, nous allons recevoir un enseignement de la part du Christ qui vaut un ordre de mission ! Cet enseignement nous dit aussi quel est notre devenir de disciples.

Vendredi Saint

Frères et sœurs, en ce jour où nous célébrons la Passion de Notre Seigneur Jésus Christ, comment ne pas laisser ces mots du prophètes Isaïe résonner dans nos vies ? La Passion n’est pas finie… elle se poursuit dans tous ces lieux touchés par la guerre ; elle se poursuit dans tous ces lieux où l’angoisse étreint les uns et les autres ; elle se poursuit dans tous ces lieux où les malades agonisent dans la solitude ; elle se poursuit dans tous ces lieux où l’odeur du sang et du désespoir domine ; elle se poursuit au cœur de toutes nos souffrances.

Jeudi Saint

Au cours de son dernier repas avec les disciples, alors qu’il institue l’Eucharistie, Jésus réalise ce geste magnifique du lavement des pieds. Lui, le maître, lave les pieds des disciples, des plus petits. Il fait ce qui, normalement, est réservé à l’esclave ! En faisant ceci, Jésus manifeste la grandeur de son amour pour nous : un amour si grand qu’il se fait esclave pour nous servir, pour nous guérir, pour nous laver.

Homélie pour la Veillée Pascale – C

Tout au long du déroulement de la Veillée Pascale, nous redécouvrons tout le mystère de la miséricorde de Dieu pour son peuple. De la création à la Résurrection du Christ, nous voyons comment l’être même de Dieu qui est Amour se manifeste dans l’histoire de l’humanité mais aussi dans notre histoire personnelle.

« C’étaient nos souffrances qu’il portait, nos douleurs dont il était chargé » (Isaïe 53,4)

« Puis, inclinant la tête, il remit l’esprit. » (Jean 19,30) C’est ainsi que le serviteur a réussi, qu’il est monté, qu’il