Où es-tu donc ?

« Où es-tu donc ? »(Genèse 3,9) C’est par cette question que commence la première lecture de ce dimanche. Le plus surprenant est que cette question est posée par Dieu. Il est à la recherche de l’homme. Pourquoi Dieu recherche-t-il l’homme ? N’est-ce pas plutôt nous qui sommes à la recherche de Dieu ?

Je crois en Dieu Père, Fils et Saint Esprit

Chers jeunes, chères familles, aujourd’hui est un jour de joie, un jour de fête : quelques-uns parmi nous font aujourd’hui leur profession de foi. Par cet acte, vous allez dire, à l’ensemble de la communauté chrétienne, que la foi professée par vos parents, parrains et marraines, au jour de votre baptême ; vous désirez la faire votre. Par cet acte, vous entrez dans une nouvelle étape de votre vie : vous prenez en mains votre chemin de foi ! Vous décidez de marcher, toute votre vie durant, en disciple et en ami du Christ, d’en être son témoin ! C’est aussi ce que nous avons demandé dans la prière d’ouverture de la messe : « Donne-nous de professer la vraie foi. »(Oraison pour la Sainte Trinité). Qu’est-ce que la vraie foi ?

Toussaint

« Ton nom était invoqué sur moi » (Jr 15,16)

« Ton nom était invoqué sur moi… » : c’est cette Bonne Nouvelle qu’ont découvert tous les saints fêtés ce jour ! C’est cette Bonne Nouvelle qui doit habiter notre cœur de baptisé ! Au jour de notre baptême, le nom du Seigneur a été invoqué sur nous : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. ». Nous sommes plongés en Dieu lui-même. Nous sommes plongés au cœur de la vie de la Sainte Trinité elle-même. Cette réalité est vécue par tout chrétien… et donc celles et ceux qui nous ont précédé au Royaume de Dieu, nos frères et sœurs les saints.

Sainte Trinité – Année A

Après la fête de la Pentecôte, qui a clos le temps pascal, nous sommes entrés dans le temps ordinaire. Nous pourrions définir ce temps comme celui de l’Eglise. En effet, avant cela nous avons concentré, depuis le début de l’année liturgique, notre contemplation sur les mystères de la vie de Jésus : de sa naissance à sa mort et à sa résurrection suivie de son ascension et du don de l’Esprit Saint.Aujourd’hui, nous sommes donc dans le temps ordinaire, manifesté par la couleur verte de l’espérance. Temps ordinaire mais pas banal ! Nous pouvons le comprendre comme le temps de l’Eglise, temps où nous allons mettre en œuvre, mettre en application les mystères de la vie de Jésus dans notre propre vie. En bonne pédagogue, l’Église nous indique de suite le but : la Sainte Trinité ! Les mystères de la vie du Christ seront pleinement déployés quand nous vivrons pleinement de la vie de la Sainte Trinité, c’est-à-dire quand nous serons unis au Père, par le Fils, dans l’Esprit-Saint.