Frères et sœurs, la solennité de la Toussaint est une fête de la joie, une fête de l’espérance. Cependant, à certaines périodes, nous pouvons, humainement, en douter. Comment être dans la joie, comment être dans l’espérance par les temps qui courent ? Ce fichu virus qui vient bousculer notre vie ordinaire, les attentats… Comment être dans la joie ? Comment être dans l’espérance ?Puissions-nous simplement nous souvenir que le salut ne vient pas du confinement et de ce qu’il nous empêche de vivre. Il ne vient pas non plus de la violence et de la barbarie de ceux qui tuent leurs semblables en pensant venger l’honneur de Dieu. Souvenons-nous que « le salut appartient à notre Dieu qui siège sur le Trône et à l’Agneau ! » (Apocalypse 7,10) Oui, seul Dieu nous sauve. Lui seul nous procure le Salut… et tous les saints que nous fêtons aujourd’hui viennent nous le redire. Ils ont mis leur foi en Dieu et en son Fils Jésus-Christ, ils ont essayé, jour après jour, de vivre l’Évangile, de se laisser habiter et conduire par l’Esprit-Saint.

Oui, c’est leur fidélité à l’Évangile, leur manière d’aimer Dieu et leur prochain, qui fait qu’ils « viennent de la grande épreuve » et qu’ils « ont lavés leurs robes, ils les ont blanchies par le sang de l’Agneau. » (Apocalypse 7,14) Cette grande épreuve, certains l’ont vécu dans un ordinaire des jours très banal, d’autres l’ont vécu par le martyre, en donnant mourant pour leur foi. Ils l’ont vécu dans des périodes de l’histoire très différentes : en temps de violence et de guerre ou en temps de paix… dans les premiers siècles de l’Église, au Moyen-Âge ou au 21ème siècle…

Ce sont tous ces témoins de l’Évangile que nous fêtons aujourd’hui. Ces témoins sont vivants auprès de Dieu et, du Ciel, ils ne cessent d’intercéder pour nous, de nous soutenir dans le combat de la vie que nous avons à mener aujourd’hui. Ils sont nos supporters pour nous encourager à mener le combat de la foi, de l’espérance et de la charité. Chacun a su trouver, guidé par l’Esprit Saint, le chemin pour suivre le Christ.

Ce combat des saints et de tous les enfants de Dieu, ce combat de la foi, de l’espérance et de la charité est le combat d’une véritable fraternité à bâtir ensemble. Ce combat est celui de l’amour de Dieu et du prochain, c’est le combat de ma propre conversion !

Pour cela, frères et sœurs, plongeons, personnellement, en famille, en équipe… dans la Parole de Dieu. C’est habité par cette Parole, nous appuyant sur l’enseignement maternel de l’Église qui passe par le témoignage des saints, que nous trouverons les chemins nouveaux pour vivre et témoigner de l’Évangile. Prenons le temps de découvrir ou de redécouvrir la vie des saints : comment ils se sont laisser toucher par la grâce de Dieu, comment ils ont essayé de mettre en œuvre l’Évangile dans l’époque qui était la leur… Les saints sont chemins d’espérance car ils ne cessent de nous dire que l’Évangile a de l’avenir et que plus que jamais, il est d’actualité !

Frères et sœurs, laissons-nous gagner par l’espérance de cette fête de la Toussaint, demandons-là ! Elle est possible si nous nous souvenons que la fin n’est pas sur cette terre mais qu’elle est de partager la gloire de Dieu au Ciel.

Avec tous les saints, notre espérance est là : « nous sommes enfants de Dieu, mais ce que nous serons n’a pas encore été manifesté. Nous le savons : quand cela sera manifesté, nous lui serons semblables car nous le verrons tel qu’il est. Et quiconque met en lui une telle espérance se rend pur comme lui-même est pur. » (1 Jean 3,2-3). Ensemble, entrons dans l’espérance de la sainteté par le chemin de la foi et de la charité ! Marchons à la suite de tous les saints connus ou inconnus ! Vivons avec joie et allégresse l’Évangile ! Amen.

Toussaint
Toussaint
La Parole de Dieu
Autres homélies
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

La publication a un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.