La Providence nous donne de célébrer aujourd’hui la fête des pères le même jour que la Sainte Trinité. Quel rapport allez-vous me dire? La fête des pères va peut être nous aider à comprendre quelque chose du mystère de la Sainte Trinité: un seul Dieu en trois personnes.
Aujourd’hui, beaucoup d’enfants vont offrir à leur père les cadeaux qu’ils ont confectionné avec amour. Ce cadeau exprime beaucoup de la relation de l’enfant avec son père: le soin mis pour le confectionner, la façon de le donner… De même, la façon dont le père reçoit le cadeau dit beaucoup de l’amour qu’il porte à son enfant.
Le cadeau est aussi le signe, pour l’enfant, d’un merci pour l’amour qu’il reçoit de son père. Il y a dans cette relation un aimant: le père, de qui vient l’amour et qui apprend à l’enfant à aimer; un aimé: l’enfant qui reçoit l’amour du père et qui témoigne de cet amour à son père mais aussi autour de lui; enfin, il y a l’amour lui-même qui unit le père et son enfant, qui alimente, fait grandir, fortifie la relation entre les deux.
Dans la Sainte Trinité, il y a le Père, le Fils et le Saint Esprit. Il y a l’aimant, l’aimé et l’amour. Le Père aimant dépose dans son Fils bien-aimé son Esprit d’Amour, Esprit qui déborde jusqu’à nous. Le Père est l’amour donné et le Fils est l’amour reçu. L’Esprit est le « et » entre les deux, le baiser donné pour reprendre une image de Saint Bernard. Pour le dire à la manière de saint Augustin: en Dieu, il y a l’aimant, l’aimé et l’amour. Un plus un plus un égale Dieu ou trois! Un seul Dieu en trois personnes.
Que le Seigneur lui-même nous accorde sa grâce pour que nous puissions mieux pénétrer ce mystère de notre foi, dans lequel nous sommes plongés par le baptême: Dieu, Père, Fils et Saint Esprit. Amen.

Homélie pour la Sainte Trinité – année A

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.