Dieu est la source de ma joie !
Assomption
La Parole de Dieu :
  • Apocalypse 11, 19a ; 12, 1-6a.10ab
  • Psaume 44(45)
  • 1 Corinthiens 15, 20-27a
  • Luc 1, 39-56
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le cri d’Élisabeth : « Tu es bénie entre toutes les femmes »(Luc 1,42) prend un accent particulier en ce jour de fête. Nous pouvons faire notre ce cri de joie. Aujourd’hui, nous célébrons la Dormition de la Vierge Marie. Nous célébrons ce jour où, à la fin de sa vie terrestre, Marie est entrée au Ciel, corps et âme, sans connaitre la corruption de la mort.

Chacun de nous a une relation privilégiée avec la Vierge Marie. Jésus nous l’a donné pour mère et nous sommes invités à la prendre pour mère. De ce don du Christ découle, pour chacun de nous, une relation particulière et unique avec Marie. En ce jour, où nous célébrons son entrée au Ciel, près de son fils Jésus, nous ne pouvons que nous réjouir de ce privilège qui lui est accordée. Avec Élisabeth, nous pouvons chanter cette béatitude :« Heureuse celle qui a cru à l’accomplissement des paroles qui lui furent dites de la part du Seigneur. »(Luc 1,45)

Si Marie reçoit ce privilège, c’est aussi pour sa foi, sa confiance en la Parole de Dieu. Marie a eu foi dans la Parole de Dieu, une parole à l’œuvre au cœur du monde. Avec son peuple, Marie attendait la délivrance d’Israël, accomplissement de la promesse de Dieu. Si cette parole peut paraitre une parole lointaine, Marie a cru que cette parole était à l’œuvre dès maintenant. Si la Parole de Dieu est une parole pour demain, elle est à l’œuvre dès aujourd’hui. Elle s’accomplit dès maintenant. C’est là, la force de la foi de Marie… mais c’est cette foi qui lui a permis de dire « oui » à la demande de l’ange. C’est cette foi qui lui a permis de dire : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »(Luc 1,38)

Cette même foi en la Parole de Dieu agissante, ici et maintenant, permet à Marie de chanter le Magnificaten réponse aux paroles de salutation de sa cousine Élisabeth. Dans ce chant d’action de grâce, Marie proclame les promesses de Dieu en affirmant que celles-ci se réalisent maintenant. Tel un prophète, Marie annonce les œuvres que le Seigneur va accomplir dans l’histoire, tout en affirmant que cela est déjà en cours de réalisation.

A l’école de Marie, nous pouvons renouveler notre foi et notre espérance dans la réalisation de la Parole de Dieu au cœur de notre humanité. A l’école de Marie, nous pouvons aussi proclamer comment cette parole est déjà à l’œuvre dans notre vie, dans notre monde. Il est peu probable que cela fasse la Une dans les médias… mais demandons à Marie qu’elle nous apprenne à repérer, découvrir tous les petits signes de la présence de Dieu, de la réalisation de sa Parole dans nos vies, dans notre monde. Il y en a ! Chaque geste d’amour en est un !

Avec le Magnificat, Marie nous entraine sur le chemin de la vie baptismale. Elle nous éduque à la foi, l’espérance et la charité. Elle nous apprend à exercer ces vertus théologales que la grâce du baptême nous a offert… sans faire de choses extraordinaires mais en étant, jour après jour, fidèle à notre devoir d’état comme Marie. Elle a été une femme ordinaire de son temps en priant, s’occupant de sa famille et de sa maison, allant à la synagogue… le tout, en étant continuellement unie à son fils Jésus.

Avec le Magnificat, Marie nous entraine à sa suite sur le chemin de l’action de grâce. Elle nous invite à reprendre avec elle ce chant et à faire de nous des prophètes pour aujourd’hui ! Ce chant nous redit quelque chose du mystère de l’homme… et cette fête de l’Assomption nous rappelle notre devenir : Dieu veut sauver l’homme tout entier. Il veut le sauver corps et âme et nous faire entrer dans sa gloire. C’est là tout le sens de cette fête de l’Assomption. C’est là tout le sens de cet évènement : l’entrée, corps et âme de Marie, dans la gloire de Dieu.

Que l’intercession de la Vierge Marie nous aide à vivre notre chemin dans la foi, l’espérance et la charité afin de la rejoindre un jour et, avec elle, d’entrer dans la gloire de tous les saints. Amen.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
felis eleifend eget Sed consectetur Lorem at id mattis ante. justo Praesent
Fermer le panneau