En ce jour de Pentecôte, nous fêtons l’une des plus importante fête de l’Eglise… celle de sa naissance ! L’Esprit Saint est donné aux Apôtres. Ils sont envoyés en mission pour annoncer la Bonne Nouvelle.
Mais qui est l’Esprit Saint ? Il est bien souvent le grand inconnu de la Sainte Trinité. L’Esprit Saint… j’arrive à dire que c’est une colombe : c’est sous cette forme qu’il est descendu sur Jésus au jour de son baptême. J’arrive à dire qu’il est langue de feu : les Actes des Apôtres viennent de nous le dire. J’arrive à dire que c’est une force qui me pousse à aller de l’avant, à sortir de mes peurs pour témoigner. J’arrive à dire que c’est une douce onction : cette onction de Saint Chrême reçue au Baptême, à la Confirmation, à l’ordination presbytérale et épiscopale.

En méditant la très belle séquence que nous avons entendu ce jour, juste avant la proclamation de l’Evangile, je peux définir comme le baiser de Dieu à l’humanité : baiser consolateur, baiser encourageant, baiser fortifiant, baiser miséricordieux…

L’Esprit Saint… ah, oui ! C’est sept dons : Sagesse, Intelligence, Conseil, Force, Science, Piété, Crainte de Dieu. A quoi servent ces dons ? A nous aider à vivre en chrétien ! L’intelligence nous révèle qui est Dieu et la sagesse nous donne le désir de répondre à son amour. Le conseil, ou discernement, nous permet de saisir quelle est la volonté de Dieu, tandis que la force nous donne le courage d’agir selon cette volonté. La connaissance (on dit aussi la science) nous ouvre à la contemplation de Dieu, qui suscite en notre cœur l’esprit d’adoration (terme que le rituel de la confirmation préfère, avec raison, à la crainte !) Enfin, la piété, ou affection filiale, nous pousse à faire à Dieu l’offrande de notre vie, pour nous attacher à son amour et en vivre.

Oui mais concrètement dans ma vie, l’Esprit Saint : il fait quoi ? Tout simplement, sans sa présence, nous ne serions pas ici aujourd’hui. Saint Augustin nous le rappelle ainsi : « Ce que l’âme est pour le corps humain, l’Esprit Saint l’est pour le Corps du Christ qu’est l’Eglise. L’Esprit Saint fait dans l’Eglise ce que fait l’âme en tous les membres d’un même corps. » (Sermon 267.4).

L’Esprit Saint, nous le voyons au fruit qu’il porte dans notre vie : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, humilité et maîtrise de soi ». L’Esprit Saint nous libère des tendances de la chair. Pour Paul, la chair est la condition humaine. Celle-ci n’est pas en elle-même mauvaise, mais elle est asservie à des puissances hostiles à Dieu : le péché, les passions, la mort. Les tendances de la chair sont débauche, impureté, obscénité, idolâtrie, sorcellerie, haines, querelles, jalousie, colère, envie, divisions, sectarisme, rivalités, beuveries, gloutonnerie et autres choses du même genre. (Cf. Ga 5, 16-25)

L’Esprit Saint nous permet donc de mener le combat dans notre vie contre les passions de notre monde, pour que nous soyons véritablement enfants de Dieu. En ce jour de fête, livrons-nous avec confiance à son emprise sur nous. Cela exigera peut être que nous crucifions en nous les passions de la chair et ses tendances égoïstes, mais accueillir l’Esprit Saint c’est devenir libre, c’est devenir pleinement enfant de Dieu. C’est reconnaître que nous appartenons à Dieu, que nous sommes sanctifié, que nous sommes saints par cette adoption. Oui, ensemble, laissons-nous toucher par ce doux baiser de Dieu pour être les saints dont Dieu a besoin pour sanctifier l’humanité, pour sanctifier le monde ! Ainsi, nous rendrons gloire à Dieu.

Cela est un combat… l’Esprit Saint nous est donné pour vivre ce combat. Alors, confiance car : la force est avec toi !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.