La foi… une graine appelée à germer

Le Règne de Dieu est la vie divine qui est en nous. Cette vie nous l’avons reçue à notre baptême… et depuis ce jour, elle grandit en nous. Ce petit germe que Dieu nous a donné au jour de notre baptême grandit et est appelé à se développer en nous jusqu’à devenir un grand arbre. Si, comme pour la graine jetée en terre, une part de la croissance ne dépend pas de nous, celle-ci portera plus de fruit et un fruit meilleur, si nous entretenons correctement la terre où elle est plantée.

Toussaint

« Ton nom était invoqué sur moi » (Jr 15,16)

« Ton nom était invoqué sur moi… » : c’est cette Bonne Nouvelle qu’ont découvert tous les saints fêtés ce jour ! C’est cette Bonne Nouvelle qui doit habiter notre cœur de baptisé ! Au jour de notre baptême, le nom du Seigneur a été invoqué sur nous : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. ». Nous sommes plongés en Dieu lui-même. Nous sommes plongés au cœur de la vie de la Sainte Trinité elle-même. Cette réalité est vécue par tout chrétien… et donc celles et ceux qui nous ont précédé au Royaume de Dieu, nos frères et sœurs les saints.

Femmes en pèlerinage

Pâques 5 – Année A

Dans les lettres que vous m’avez adressées lors de notre pèlerinage sur les pas de Saint Benoit Joseph Labre, mercredi dernier, vous écrivez, qu’en faisant votre profession de foi, vous souhaitez : vous approcher plus de Dieu, que Dieu vous accompagne dans votre vie, aller sur le chemin du Christ, ne plus avoir peur d’avancer, accueillir Dieu et vous laisser accueillir par Lui…

Dans l’évangile que nous venons d’entendre, Jésus vient répondre à vos attentes ! Vous souhaitez vous approcher plus de Dieu ? Vous souhaitez qu’il vous accompagne tout au long de votre vie ? ceci parce que vous croyez en lui et bien approchez vous de Jésus : «Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.» (Jean 14,1) Pour croire en Dieu, pour le connaître, pour l’aimer, il n’y a pas d’autre chemin que de passer par Jésus !

Pâques 4 – Année A

Entrer, sortir, sortir, entrer… il y a du mouvement dans cet évangile ! Mais la vie chrétienne, c’est cela : être en mouvement !

Le premier mouvement est celui d’entrer dans la bergerie. Nous y sommes entrés par notre baptême. Aujourd’hui, par votre profession de foi, vous marquez votre accord pour faire partie du troupeau de brebis appartenant au Christ Jésus. Cet accord vous le marquez après avoir commencé à vous approprier ce que vos parents, vos parrains et marraines vous ont offert au jour de votre baptême : la foi. Par l’accompagnement qu’ils vous ont offert ensuite : grâce à l’éducation chrétienne qu’ils vous ont donnés en famille, grâce à la catéchèse, vous avez appris à reconnaître la voix de ce bon berger qu’est Jésus Christ. Aujourd’hui, vous entendez Jésus lui-même vous demander : « Veux-tu me suivre ? Acceptes-tu de te laisser conduire par moi ? » En disant : « Je crois », vous acceptez que Jésus soit celui qui va conduire votre vie.

Homélie pour le jour de Noël

« En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée. » (Jean 1,4-5) Alors qu’en cette nuit sainte, nous avons célébrer la naissance de Jésus, de Dieu fait homme, aujourd’hui nous contemplons cette vie qui nous est donnée. Pour cela, allons, à la suite des bergers, nous prosterner devant « le nouveau-né couché dans la mangeoire. » (Luc 2, 16) Nous y trouverons l’enfant entouré de Marie et de Joseph… mais nous y trouverons surtout la vie ! Nous y trouverons la lumière pour notre vie !