J’ai fait de toi un prophète…

« J’ai fait de toi un prophète… » (Jérémie 1,5) Voilà l’appel, la vocation que reçoit Jérémie. Cependant, ce n’est pas une vocation simple. Elle n’est pas acceptée facilement, reconnue par celles et ceux qui connaissent celui qui reçoit cet appel. C’est ce que Jésus nous dit : « Aucun prophète ne trouve un accueil favorable dans son pays. »(Luc 4,24)
« J’ai fait de toi un prophète… »Cette vocation ne nous est pas totalement étrangère. Au jour de notre baptême, lors de l’onction de Saint Chrême, ces mots ont été prononcés sur nous : « … tu es membre du Corps du Christ et tu participes à sa dignité de prêtre, de prophète et de roi. »(Rituel du baptême des petits enfants) Dieu nous appelle à participer à la mission prophétique de Jésus.

« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes »

« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le salut de tous les hommes. »(Tite 2,11)

Comment pouvons-nous connaitre ou reconnaitre cette grâce de Dieu ? En Jésus-Christ ! Jésus nous manifeste cette grâce de Dieu. En apprenant à connaitre Jésus dans l’évangile, en le contemplant, en priant avec lui nous découvrons la grâce de Dieu qui est amour et miséricorde. Nous apprenons aussi à vivre de cette grâce, à la laisser se déployer en nous. Jésus est le Fils bien-aimé en qui le Père trouve sa joie (Cf. Luc 3,22). Unissons-nous à lui pour que Dieu trouve sa joie en nous et que nous trouvions notre joie en lui.

Saint Jean Baptiste… une figure de prophète

Alors que cet été va être l’occasion pour un certain nombre de paroisses et de prêtres de vivre un changement, la nativité de saint Jean-Baptiste nous invite à méditer sur la figure du prophète. C’est une occasion pour nous de rendre grâce pour ceux qui ont reçu, aujourd’hui, la mission spécifique de l’annonce de la Parole de Dieu et de la sanctification du Peuple de Dieu : les prêtres.

Nous sommes dans la joie! une joie immense!

Nous sommes dans la joie ! Une joie immense ! En ce temps de Pâques, nous célébrons la mort et la résurrection du Christ. Nous célébrons cet évènement par lequel Dieu nous sauve, nous libère de la mort et de l’esclavage du péché pour nous réconcilier avec lui. Par la mort et la résurrection du Christ, Dieu nous offre une vie nouvelle. Il nous offre sa vie !

Une question de vocation

Une question de vocation… Les textes de ce dimanche nous parlent tous de vocation. La première lecture nous parle de l’appel particulier de Samuel. L’évangile nous parle des premiers disciples de Jésus que sont André et Pierre. Chacun des textes fait référence à notre vocation commune : celle d’enfant de Dieu reçue par la grâce du baptême.

Toussaint

« Ton nom était invoqué sur moi » (Jr 15,16)

« Ton nom était invoqué sur moi… » : c’est cette Bonne Nouvelle qu’ont découvert tous les saints fêtés ce jour ! C’est cette Bonne Nouvelle qui doit habiter notre cœur de baptisé ! Au jour de notre baptême, le nom du Seigneur a été invoqué sur nous : « Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. ». Nous sommes plongés en Dieu lui-même. Nous sommes plongés au cœur de la vie de la Sainte Trinité elle-même. Cette réalité est vécue par tout chrétien… et donc celles et ceux qui nous ont précédé au Royaume de Dieu, nos frères et sœurs les saints.

Femmes en pèlerinage

Pâques 5 – Année A

Dans les lettres que vous m’avez adressées lors de notre pèlerinage sur les pas de Saint Benoit Joseph Labre, mercredi dernier, vous écrivez, qu’en faisant votre profession de foi, vous souhaitez : vous approcher plus de Dieu, que Dieu vous accompagne dans votre vie, aller sur le chemin du Christ, ne plus avoir peur d’avancer, accueillir Dieu et vous laisser accueillir par Lui…

Dans l’évangile que nous venons d’entendre, Jésus vient répondre à vos attentes ! Vous souhaitez vous approcher plus de Dieu ? Vous souhaitez qu’il vous accompagne tout au long de votre vie ? ceci parce que vous croyez en lui et bien approchez vous de Jésus : «Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi.» (Jean 14,1) Pour croire en Dieu, pour le connaître, pour l’aimer, il n’y a pas d’autre chemin que de passer par Jésus !

Pâques 4 – Année A

Entrer, sortir, sortir, entrer… il y a du mouvement dans cet évangile ! Mais la vie chrétienne, c’est cela : être en mouvement !

Le premier mouvement est celui d’entrer dans la bergerie. Nous y sommes entrés par notre baptême. Aujourd’hui, par votre profession de foi, vous marquez votre accord pour faire partie du troupeau de brebis appartenant au Christ Jésus. Cet accord vous le marquez après avoir commencé à vous approprier ce que vos parents, vos parrains et marraines vous ont offert au jour de votre baptême : la foi. Par l’accompagnement qu’ils vous ont offert ensuite : grâce à l’éducation chrétienne qu’ils vous ont donnés en famille, grâce à la catéchèse, vous avez appris à reconnaître la voix de ce bon berger qu’est Jésus Christ. Aujourd’hui, vous entendez Jésus lui-même vous demander : « Veux-tu me suivre ? Acceptes-tu de te laisser conduire par moi ? » En disant : « Je crois », vous acceptez que Jésus soit celui qui va conduire votre vie.

Homélie pour la Toussaint

En ce jour, nous sommes rassemblés pour fêter ensemble l’immense cortège de tous les saints connus ou inconnus. Cette fête de la Toussaint nous rappelle également que chacun de nous a reçu, par son baptême, cet appel à la sainteté. La sainteté n’est pas l’apanage de quelques privilégiés qui auraient accomplis des choses extraordinaires. Non, la sainteté est la vocation commune de tous les baptisés ! C’est une nécessité pour nous de répondre à cet appel de Dieu. Oui, mais comment ?

Homélie pour le 4 dimanche de Pâques C

En ce 4ème dimanche de Pâques, alors que nous entendons un extrait de l’évangile du Bon Pasteur, l’Église nous invite à prier pour les vocations sacerdotales et à la vie consacrée. En effet, nous attendons que celles et ceux qui sont appelés à ces vocations spécifiques soient pour nous l’image du Christ Bon Pasteur et plus particulièrement les prêtres. Prier pour ces vocations est important mais il est aussi fondamental de nous interroger sur la manière dont nous aidons ces vocations à éclore au cœur de nos familles et de nos communautés.