Saint Sacrement – Année A

« Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28,20) Ces mots sont les derniers de l’évangile selon saint Matthieu. Jésus est avec nous jusqu’à la fin du monde ! Cette présence se manifeste de deux manières. La première est par le don de l’Esprit-Saint reçu au jour de la Pentecôte. L’Esprit-Saint est l’Esprit du Père et du Fils. Cet Esprit habite l’Eglise et les Apôtres depuis ce jour de la Pentecôte. Au jour de notre baptême, nous recevons une présence particulière de l’Esprit-Saint en notre âme. Si l’Esprit-Saint est l’âme de l’Eglise, il est aussi l’âme de notre âme. Il est présence de Dieu en nous.
Il est aussi une autre manière par laquelle le Christ est présent avec nous : c’est par l’Eucharistie.

Pâques 6 – Année A

« Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements. » (Jean 14,15)Combien de fois, quand on nous parle de la foi chrétienne, elle est présentée comme une morale à vivre ! Et si nous la voyons comme cela, c’est effectivement insupportable ! Si nous avons bien prêté attention à l’évangile de ce jour, Jésus vient nous dire autre chose sur la vie de ses disciples. Il place l’amour avant tout !

Pâques 2 – Année A

C’est une grande nouvelle que la résurrection du Christ ! Une nouvelle si grande que l’Église nous a donné huit jours complets en nous disant que c’était Pâques chaque jour de cette semaine. Une nouvelle si grande que nous nous y sommes préparés pendant quarante jours et que nous la fêtons pendant cinquante jours… jusqu’à Pentecôte ! Mais je vous avoue être frappé par le peu de joie que semble susciter cette nouvelle ou par la difficulté que nous avons à la porter sur notre visage.

Jeudi Saint

Au cours de son dernier repas avec les disciples, alors qu’il institue l’Eucharistie, Jésus réalise ce geste magnifique du lavement des pieds. Lui, le maître, lave les pieds des disciples, des plus petits. Il fait ce qui, normalement, est réservé à l’esclave ! En faisant ceci, Jésus manifeste la grandeur de son amour pour nous : un amour si grand qu’il se fait esclave pour nous servir, pour nous guérir, pour nous laver.

Homélie pour le 23 dimanche ordinaire C

« Ne peut pas être mon disciple ». Cette affirmation de Jésus revient par trois fois dans le texte d’Évangile que nous venons d’entendre (Luc 14,26.27.33). À chaque fois, cette affirmation est associée à un choix : préférer Jésus aux autres membres de sa famille (v. 26) ; porter sa croix et suivre Jésus (v. 27) ; renoncer à tout ce qui nous appartient (v.33). Une question se pose donc à nous : qu’est-ce qu’être disciple ?

Homélie pour le 11 dimanche ordinaire C

La foi est un chemin d’amitié avec Jésus. Ce chemin, vous l’avez commencé au jour de votre baptême. Aujourd’hui, vous venez exprimer votre désir de continuer ce chemin d’amitié avec le Christ. Lors de notre baptême, Dieu nous fait un don : il nous donne la foi ! Oui, tout baptisé reçoit le don de la foi. Il lui appartient alors de faire grandir ce don, de le développer afin qu’il parvienne à maturité. La foi nous permet de vivre une rencontre avec le Christ, avec Jésus. Regardons comment cela s’est passé avec la femme de l’Evangile.

Fête du Saint Sacrement

« J’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis. » (1 Corinthiens 11,23) Ces mots de saint Paul viennent nous rappeler que l’Eucharistie que nous célébrons est un don qui nous est fait et que nous recevons du Seigneur lui-même. Il nous est transmis par les Apôtres, par l’Eglise. Il ne nous est pas transmis pour nos mérites, mais il est un don d’amour du Seigneur. Ce don est la vie même de Jésus. En prenant le pain, Jésus dit : « Ceci est mon corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » et en prenant la coupe : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. »